• SVedana

Partir pour se retrouver, se trouver

Mis à jour : févr. 14

Sri Lanka, je t'ai trouvé et je ne veux plus t'abandonner

Pour notre premier "rendez-vous", je voulais te partager un moment clé de ma vie. Comme dans une nouvelle rencontre, quand on fait connaissance...

Tout à débuté dans un vol long courrier, direction le Sri Lanka. Je ne sais pas où je vais me retrouver, ni ce que je vais découvrir, mais en quittant mon chez moi, j'ai tout laissé: mes prises de tête face à ce travail stérile et pourtant envahissant, la croix que je porte toujours autour de mon cou (pourquoi? je ne sais pas), mes craintes et mes appréhensions, et tout ce qui me pèse.


Quand l'avion décolle, je me débarrasse même de mes dernières larmes (je prends l'avion toutes les semaines, donc je ne comprends pas pourquoi j'aurai peur...). Et alors là, après des heures de vol et de "pas dodo", j'en prends plein les yeux, le nez, les oreilles, c'est tellement différent et ...je ne sais pas encore le définir. Tout d'abord un petit temple bouddhiste, je ressens tellement fort la foi des disciples, l'encens embaume les lieux et les fleurs de lotus et de jasmin décorent les statues de Bouddha. J'ai la tête qui tourne. Je médite avec les habitants, c'est intense d'entendre les mantras ; puis le repas végétarien, on mange par terre mais j'ai l'impression de retrouver le goût, c'est délicieux.


Sigiriya: un rocher qui se présente là, au milieu de la jungle, construit par un roi fou. C'est fort, toute cette histoire intacte, ces peintures à même la roche qui racontent encore la foi d'un peuple. C'est magique, j'en prends plein les yeux.

Entre deux visites, je passe entre les mains de masseuses pour un soin ayurvédique, sur le coup c'est douloureux, aïe, ce ne sont pas les massages que nous connaissons (j'ai même eu peur de perdre mes cheveux lors du massage de la tête :-)). Mais cela réveille tout mon mon corps et ma peau, elle n'est même pas rouge! Je retrouve dès le lendemain une pêche d'enfer, et en quelques jours une belle peau et des cheveux forts et brillants.




J'adore m'arrêter sur la route pour boire les "King coconut"(jus de noix de coco frais), manger le "curd" (yaourt avec du miel) ou de la mangue verte avec du sel-piment, c'est toujours une nouvelle rencontre avec des habitants chaleureux et souriants.

Comme dans une école, où j'ai pu me mêler à la classe, toutes ces frimousses en uniformes, je craque ils sont trop mignons et ils chantent même une chanson! Ils jouent avec du coton mouillé comme pâte à modeler....



"Mon corps a été le révélateur avant mon esprit, il m'a fait comprendre que j'avais trouvé ma place, que je m'étais retrouvée dans cet endroit si lointain de tout ce qui a fait ma vie depuis toujours."


Je continue de m'émouvoir devant la gentillesse et toute la beauté de ce pays: Dambulla, un temple bouddhiste construit dans la roche, Kandy, ville radieuse avec son lac et son temple où mon odorat se révèle avec ce mélange puissant d'odeurs d'encens et de fleurs: jasmin, lotus, frangipanier ; où j'ai été happée par une foule de disciples. Je fais 2 vœux auprès de Bouddha, requêtes auxquelles il a si bien répondu...



Me lever tous les matins au milieu de cette nature foisonnante, le chant des oiseaux, les chiens et autres gros lézards en liberté, comme c'est beau et comme ça me ressemble en fait.

Et puis il y a la rencontre avec les éléphants, c'est énorme, puissant, ils sont la force et la fragilité. Tellement de douceur et de vérité dans leurs yeux, mes mains n'en revenaient pas: j'ai pu les caresser, leur brosser le dos avec une noix de coco et sentir de si près des êtres si magnifiques est un privilège...


Là où je vais me rendre compte de tout cela, c'est quand je me retrouve à Tangalle, une plage qui semble le bout du monde, juste le bruit des vagues, du vent, le bruissement des feuilles de cocotier, des chiens libres sur la plage, où je continue à entendre l'écho des mantras de la nuit dernière. Et oui, j'ai séjourné la nuit dernière près d'un temple où les moines ont chanté des mantras toute la nuit, je n'ai rien dormi, mais aujourd'hui c'est comme si j'entendais à nouveau les sons de la nature avec toute leur pureté.


J'ai l'impression d'être ancrée comme jamais. Mon corps a été le révélateur avant mon esprit, il m'a fait comprendre que j'avais trouvé ma place, que je m'étais retrouvé dans cet endroit si lointain de tout ce qui a fait ma vie depuis toujours. J'ai lâché, mes sinus ont tout lâché aussi, mes poumons se sont remplis de tout cet air pur et salvateur. Je me suis sentie vivante, tout avait du goût, les échanges avec les personnes, la nourriture, tous mes sens éveillés. L'Arrack (alcool issu de noix de coco fermentée) m'enivre un peu pour ne pas penser que dans quelques jours je devrais partir.


Partir. Pour où, cet endroit où je ne me sens pas à ma place, où tout me parait sans vie, sans saveur, contrairement à toute la vie que j'ai pu voir ici et ressentir. Normalement on se dit "je vais rentrer chez moi", alors que là c'était "je pars de chez moi".

Je ne le savais pas encore mais en me dirigeant vers mon point de départ, j'étais désormais celle que j'aurai du être depuis longtemps et qu'il m'a fallu retrouver (à 10.000 km, dans ce pays connue dans une vie antérieure je pense), car perdue dans une culture et un pays n'étant pas celui du cœur. Je pensais vivre une fin, en fait mon voyage ne faisait que commencer.....







Alejarse para encontrarse a uno mismo

Sri Lanka, ahora que te encontré no te puedo dejar ir


Para nuestra primera "cita", quería compartir contigo un momento clave en mi vida. Como cuando empezamos a conocemos ...

Todo comenzó en un vuelo de larga distancia a Sri Lanka. No sé dónde voy o lo qué voy a descubrir, pero cuando salí de mi casa, dejé todo: mis dolores de cabeza frente a este trabajo estéril pero invasivo, el colgante con una cruz que siempre llevo (¿por qué? No lo sé), mis miedos y aprensiones, y todo lo que me pesa.

Cuando el avión despega, incluso me deshago de mis últimas lágrimas (tomo el avión todas las semanas, así que no es miedo ...). Y ahí, después de horas de vuelo y sin dormir, mis 5 sentidos vuelven a la vida, ojos, nariz, oídos, es muy diferente y ... aún no sé cómo definirlo. En primer lugar, visitando un pequeño templo budista, siento con tanta fuerza la fe de los discípulos, el incienso embalsama el lugar y las flores de loto y jazmín decoran las estatuas de Buda. La cabeza me da vueltas. Medito con los habitantes, es intenso escuchar los mantras; luego la comida vegetariana, comemos en el piso pero tengo la impresión de encontrar el sabor nuevamente, está delicioso.



Sigiriya: esa roca frente a mi, ahi, en medio de la selva, construida por un rey loco. Toda esta historia intacta, estas pinturas en la roca que aún hablan de la fe de un pueblo. Es mágico, mis ojos ya no saben que mirar. Entre dos visitas, paso entre las manos de masajistas para un tratamiento ayurvédico, es doloroso, ayyyyy, estos no son los masajes que conocemos (incluso tenía miedo de perder todo mi cabello durante el masaje de la cabeza :-)). Pero despierta todo mi cuerpo y mi piel, ¡ni siquiera se ha enrojecida! Al día siguiente me vi muy en forma y animada, y en pocos días una piel hermosa y un cabello fuerte y brillante.



Me encanta pararme en el camino para beber "King coconut" (jugo de coco fresco), comer "curd" (yogurt con miel) o el mango verde con chile salado, siempre es un nuevo encuentro con habitantes cálidos y sonrientes. Al igual que en una escuela, donde pude quedarme con la clase, todas estas caritas uniformadas, ¡me encantan, son demasiado lindos e incluso cantan una canción! Juegan con el algodón mojado como plastilina ...



"Mi cuerpo fue el revelador antes que mi mente, me dió a comprender que había encontrado mi lugar, que me volví a encontrar conmigo misma en este lugar tan lejos de todo lo que siempre fue mi vida".







Me conmueve la amabilidad y la belleza de este país: Dambulla, un templo budista construido en la roca, Kandy, una ciudad radiante con su lago y su templo donde se revela mi sentido del olfato con esta poderosa mezcla de olores de incienso y de flores: jazmín, loto, frangipani; donde me agarró la multitud de discípulos. Hago 2 votos a Buda, solicitudes a las que respondió ...tan bien ...



Me levanto todas las mañanas en medio de esta naturaleza abundante, el canto de los pájaros, los perros y otros grandes lagartos en libertad, que hermoso y esa soy yo realmente. Y luego está el encuentro con los elefantes, enormes, poderosos, son fuerza y ​​fragilidad. Con tanta suavidad y verdad en sus ojos, mis manos no podían creerlo: pude acariciarlos, cepillarles la espalda con un coco y sentir a seres tan magníficos tan cerca es un privilegio ...


Donde ya me daré cuenta de todo esto es cuando llegue a Tangalle, una playa que parece el fin del mundo, solo se oyen las olas, el viento, el susurro de las hojas de coco, perros en libertad. la playa, donde sigo escuchando el eco de los mantras de la noche anterior. Y sí, me quedé anoche cerca de un templo donde los monjes cantaron mantras durante toda la noche, no dormí nada, pero hoy es como si escuchara los sonidos de la naturaleza con toda su pureza.


Siento que estoy anclada como nunca antes. Mi cuerpo fue el revelador antes que mi mente, me dió a comprender que había encontrado mi lugar, que me volví a encontrar conmigo misma en este lugar tan lejos de todo lo que siempre fue mi vida. Me di por vencido, mis pulmones se vasiaron para llenarse de todo este aire puro y salvador. Me sentía viva, todo tenía sabor, las interacciones con las personas, la comida, todos mis sentidos despertaban. El Arrack (alcohol hecho de coco fermentado) me emborracha un poco para no pensar que en unos días debería marcharme.


Marcharse, irse. Para dónde, este lugar donde no me siento bien, donde todo parece sin vida, sin sabor, a diferencia de toda la vida que he visto y sentido. Normalmente nos decimos "regreso a casa", mientras que esto es "me voy de casa". Todavía no lo sabía, pero mientras e regresaba a mi punto de partida, ya era la persona que debería haber sido durante mucho tiempo y que tenía que encontrar (a 10.000 km de distancia, en este país conocido en una vida anterior creo), porque yo estaba perdida en una cultura y un país que no son los del corazón. Pensé que estaba viviendo un final, de hecho, mi viaje apenas comenzaba .....

24 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout