top of page
  • SVedana

Cœurs du monde

Dernière mise à jour : 14 févr. 2021



Qui mieux qu'elles peuvent représenter la vie, la force, l'espoir, le courage et l'implication, la beauté, l'élégance, la volonté comme l'intelligence et plus particulièrement l'intelligence émotionnelle, la fraîcheur et le charme. Elles sont présentes dans la société, parfois sur le devant de la scène, et parfois derrière le rideau, mais toujours là. J'ai rencontré ces femmes, leur essence brillait par delà les mots. Je vais vous raconter.....


Elles sont thérapeute et docteur en médecine ayurvédique: appliquées dans leurs tâches, les gestes sont sûrs, les mains rudes mais efficaces. Elles sont concentrées, impliquées, pratiquant ensemble une médecine ancestrale, pratiquée également par des femmes. Dès que je leur parle, elles s’interrompent et me régalent d'un charmant sourire timide, tout en simplicité. Saurais-tu dire qui est le docteur et qui est la thérapeute en regardant cette photo ci dessus?

Certaines thérapeutes sont encore en formation, comme 2 de ces très jeunes femmes pleines d'espoir et de fraîcheur, elles travaillent durement car les soins ayurvédiques demandent une sacré poigne, et elles en ont! Elles font tellement de bien, elles n'en ont peut-être pas idée. Elles réussiront à soulager les douleurs dorsales ancrées depuis tant d'années, ou à se débarrasser d'un asthme handicapant. Elles prendront soin d'une future maman, calmeront des angoisses et le stress, ou accompagneront des diabétiques.....



En leur présence, je respire l'insouciance des années lycée, quand tu t'imagines ton futur, même si tu n'a pas tous les paramètres pour le faire. Elles me regardent parfois en insistant, toujours avec un sourire. On m'explique que pour elles la peau blanche, comme la mienne, est perçue comme un critère de beauté. Elles ne se rendent pas compte, leur peau est sublime, elle est le résultat de ce soleil qui les réchauffe, et elles n'ont rien à envier à qui que ce soit. Elles sont magnifiques, des cheveux noirs longs, forts et brillants, un regard profond et en même temps si doux. Elles ont encore tant de choses à découvrir... Elles sont belles...



....et ce quelle que soit la génération. J'adore les voir habillées en blanc, pour les cérémonies de la pleine lune dans les temples bouddhistes. Elles sont immaculées, malgré la poussière du sol. Elles viennent avec leurs petites chaises, c'est trop mignon, ce sont les seules notes colorées, avec les fleurs et leurs sacs à mains. Elles sont fortes, car même ma petite dame aux cheveux blancs sur la gauche marche pieds nus, porte de lourdes offrandes en chantant des mantras. Elle s'étonne que je la laisse passer devant moi....J'ai envie de m'asseoir avec elles et de me mêler à la conversation, leurs histoires doivent être si intéressantes.



Elles sont également de blanc vêtues, mais ce sont leurs uniformes scolaires. En visite au temple, elles ont apporté des offrandes à déposer au seigneur Buddha. Toutes avec le même ruban dans les cheveux, elles sont charmantes, assez silencieuses compte tenu de leur âge, respectueuses du lieu. Je vois un jardin de fleurs: Elles, ainsi que les fleurs de lotus violettes et blanches qu'elles portent, parfumées comme l'huile avec laquelle elles se sont brossé les cheveux ce matin. Une nouvelle génération empreinte de modernité et de respect des traditions.


...garantes du patrimoine religieux et culturel...

Minutieuse et volontaire, cette jeune femme restaure une des fresques du temple de Dambulla, il fait une chaleur prenante, une forte humidité et l'endroit est très exigu, mais rien ne la déconcentre, même dans cette position inconfortable. Sans le savoir elle va faire partie de l'histoire en redonnant à cette fresque toute sa splendeur d'avant. Les visiteurs vont s'émerveiller de son travail, sans savoir que c'est elle, on pensera que les fresques ont pu conserver seules leurs magnifiques couleurs. Ils n'imagineront pas les heures de travail, la pénibilité dont elle aura fait preuve, elle et ses collègues, garantes du patrimoine religieux et culturel.



Une école: je craque quand je vois ces frimousses, deux petites filles adorables. Celle aux cheveux courts me rappelle moi à son âge, avec son col mal positionné et son regard pétillant. Elles ont de magnifiques yeux noirs si expressifs, avec toute la fraîcheur et l'insouciance de leur âge. La plus grande semble montrer à la plus petite "regarde tu dois faire comme ça pour la photo", et la petite "pourquoi faire, tu as l'air bizarre?". J'adore!



Ce regard parle de lui même... Elle est l'épouse d'un renommé docteur en médecine ayurvédique, toujours à ses côtés, sa partenaire de tous les instants, sa force et le cœur de la maison. Femme d'action, présente à son travail mais aussi à son foyer car elle est mère de deux garçons. En discutant avec elle pendant qu'elle conduisait, j'ai ressenti un mélange de modernité et de tradition qu'elle mène avec aisance, et beaucoup d'amour. Elle est d'une beauté et d'une élégance naturelle, un exemple....


Elle est institutrice, deux garçons également mais déjà grands. Alors désormais après l'école, elle propose avec son mari d'héberger chez elle des visiteurs d'ailleurs, et elle va me régaler ce soir d'un bon curry végétarien. Je sens qu'il va être doux et relevé, un peu comme je la ressens. Même si elle cuisine, elle est élégante, les femmes sont toujours apprêtées, j'aime qu'elles soient aussi soignées, quoi qu'elles fassent. Je l'aide juste à touiller, je n'ose interrompre cette séance de magie culinaire, elle n'a pas besoin de se souvenir, elle sait quoi verser et quelle quantité de mémoire, elle va même vider elle-même la noix de coco qu'on va rajouter, yum yum, c'est délicieux.



Elle aussi ouvre elle-même à la machette la noix de coco, elle découpe également tous les légumes avec! J'ai voulu l'aider un jour, mon maniement de la machette l'a fait beaucoup rire. Elle a été ma petite maman de substitution pendant 2 semaines, j'avais droit tous les jours à un gros câlin. Je lui soignais ses brûlures avec de l'aloe vera, elle semblait redevenir une petite fille quand je prenais soin d'elle ; les fourneaux ne l'ont pas épargnée, il faut dire qu'elle prépare tous les jours les 3 repas de la maison d'hôte, dès 5h30 du matin. Veuve, elle est entourée de ses enfants, qui travaillent avec elle quand ils n'étudient pas. Je sens le courage qui lui a permis de se confronter aussi jeune à une vie seule, elle n'a que 46 ans....